Les règlementations et formalités pour ouvrir un camion à pizza

Comme dans tous métiers, celui de pizzaiolos exige des formalités et quelques règles pour pouvoir l’exercer.

La carte de commerçant ambulant :

Afin de pouvoir exercer son activité sur la voie publique, un pizzaiolo en camion doit absolument détenir une carte professionnelle : « la carte de commerçant ambulant ».

De mon côté, j’ai été me renseigner à la chambre de commerce et de l’industrie de Dunkerque. Il suffit de donner une photo d’identité, un chèque (autour d’un vingtaine d’euros si mes souvenir sont bons) un K-BIS et une pièce d’identité et le tour est joué !

Vous recevez votre carte dans un délai de 2 à 3 semaines (cela s’est passé comme ça pour moi).

Permis de stationner sur la voie publique : 

C’est un peu le « Saint Graal » que tous les futurs commerçants ambulants espèrent obtenir. Sans un permis de stationner, vous ne pouvez pas exercer votre métier sur la voie publique.

Les demandes doivent être adressées à la préfecture pour une installation au bord d’une route nationale ou départementale. Si vous souhaitez vous installer dans une ville ou village il faut généralement demander directement en mairie.

Généralement les réponses sont négatives dues aux fortes demandes, mais très prochainement, je vous écrirai un article pour maximiser vos chances d’obtenir un emplacement sur la voie publique. En effet, j’ai réussi à obtenir tous mes emplacements désirés sans pistons et/ou connaissances et je vous expliquerai en détail comment j’ai fait.

L’installation sur un terrain privé : 

Pour obtenir l’autorisation de s’installer sur un terrain privé, il faut l’autorisation écrite du propriétaire du terrain sur lequel vous allez stationner votre camion. Il faudra également déclarer le tout à la mairie qui en contrepartie vous fera remplir une déclaration préalable d’une vente au déballage.

Dans tous les cas je vous conseille de demander l’autorisation à la mairie (par principe) cela permettra de voir si l’emplacement dit privé l’est bien au niveau cadastral. Pourquoi je conseille cela ? :

Au tout début de ma recherche d’emplacement j’ai téléphoné à la mairie (pour prendre la température et avant d’envoyer un premier courrier) afin de savoir comment ça se passait pour avoir des emplacements publiques en vue d’une création d’entreprise en camion pizza.

Réponse claire et nette : « c’est impossible, on a trop de demande, c’est saturé ! »

(ça commence bien)

Pour moi il était donc impossible d’avoir des emplacements sur le domaine public. Je me suis donc mis à rechercher des emplacements privés.

J’avais vu qu’à Rosendaël près du café du Narval qu’il y avait une petite montée de garage adjacente au café et je me suis dit que cet emplacement privé serait pas trop mal.

Je vais voir le patron du bistrot, ça ne lui pose pas de soucis puisque c’est privé ! Cool !

Malgré tout, l’instinct me dit d’envoyer un courrier en Mairie de Dunkerque pour demander l’autorisation de stationner sur ce parking privé même si logiquement ils ne peuvent pas refuser car c’est privé ! Réponse glaçante de la mairie : Selon le cadastre n° xxxxxxxx la petite montée de garage est sur le domaine public, vous ne pouvez donc pas stationner votre camion !

Hé ouais !

Tout cela pour dire que si je n’avais pas contacté la mairie pour vérifier le cadastre, je me serais installé (sans le savoir) sur une place que je pensais privée alors qu’elle était publique. J’aurais pu y travailler quelques mois, me faire une clientèle pour, au final devoir (un jour ou l’autre) partir de là car c’était public ! d’où le conseil : vérifier toujours le cadastre à la mairie même pour un emplacement privé.

Permis d’exploitation

Dans le cadre d’une vente de boissons alcoolisée, un permis d’exploitation est obligatoire. La coût de ce permis peut varier entre 400 euros et 550 euros. Vous pourrez retrouver moultes organismes près de chez vous en recherchant sur google.

Dans mon cas je ne vends pas d’alcool au camion donc je n’ai pas passé ce permis.

Si vous lancer votre affaire et que vous compter vendre de l’alcool au démarrage, veillez à bien faire inscrire « vente de boissons alcoolisées » sur votre K-BIS en complément de vente de pizza. Sinon vous ne serez pas en légalité et vous serez (en cas de contrôle) obligé de refaire votre K-BIS pour le faire modifier (et donc un coût et du temps pour rien).

Carte grise du camion VASP : 

Vérifiez sur la carte grise la mention « VASP MAGASIN ». Si elle ne figure pas cela signifie que le véhicule n’a pas été homologué par le service des mines en cas de modification de la carrosserie. Vérifiez également que la mention VASP (si elle est inscrite sur la carte grise) soit bien en relation avec un camion pizza et non un ancien camion boucher par exemple.

Pour cela vous pouvez demander au vendeur à consulter le rapport du dernier service des mines du camion.

Encore une fois, si le terme VASP MAGASIN n’apparaît pas ou s’il apparaît pour un autre métier que celui vous exercer et que vous faites un accident : vous êtes dans le brun !

Etre formé aux normes d’hygiène (haccp) : 

Le décret du 24 juin 2011 indique qui sont concernés par cette formation en hygiène alimentaire, les établissements de restauration commerciale qui relève des secteurs d’activité suivants : restauration traditionnelle – cafétérias et autre libres services – restauration de type rapide (5610 C).

Plusieurs formations e-learning se trouvent sur le web. C’est à dire que vous pouvez faire cette formation de chez vous. (ce que j’ai fait)

N’hésitez pas à compléter cet article en commentant.

J’espère que cela vous aura aidé.

S’entourer d’experts pour apprendre, progresser et démarrer son entreprise sur de bonnes bases.

PRENDRE LE BON DE CHACUN POUR LE METTRE EN APPLICATION DANS VOTRE PROJET

Seul dans votre coin vous ne progresserez pas aussi vite que si vous vous entourez de PRO en leur demandant directement des conseils.

Il est très important, lors de votre phase de création d’entreprise de visiter des blogs, des forums, des pages Facebook spécialisées dans le domaine de votre projet (en l’occurrence la pizza ici, mais c’est valable dans tous les domaines).

De mon côté, dès le début du début de mes recherches sur la pizza, je suis tombé sur le forum de la fédération des pizzaiolos de France. Il existe également l’association des pizzerias Françaises.

VOILA CE QUE VOUS DEVEZ ABSOLUMENT FAIRE

C’est sur le forum de la fédération des pizzaiolos de France que j’ai posé mes premières questions et que je me suis gavé d’informations (d’ailleurs vous pouvez voir toutes les étapes de ma création jusqu’à maintenant dans le post « mon projet de zéro »)

En bas de chaque publication de chaque participant vous allez pouvoir y trouver ce que j’appelle une mine d’or : Le nom de leurs pizzerias, leurs adresses de site internet, un lien vers leurs pages Facebook et parfois même leur numéro de téléphone portable) voir exemple en photo ci-dessous avec ma signature :

C’est ainsi que j’ai fait la connaissance de véritables pros en la matière, que j’ai pu visiter leurs pages Facebook, visiter leurs sites internet, lire dans les archives du forum leurs discussions, leurs étapes de création, de développement, leurs réussites et leurs échecs avec pour moi un but : Prendre le bon de chacun pour le mettre en application dans mon projet.

Il ne s’agit pas là de copier bêtement mais de s’inspirer du succès des autres  et de prendre un petit peu du bon de chacun : le bon qui vous inspire, le bon  qui semble coller à votre état d’esprit et à votre projet.

Tout cela dans le but de créer et démarrer une entreprise avec des bases solides et non pas en roues libres (au risque de faire de votre projet un échec).

Surtout quand on a pas trop ou peu d’expérience dans le domaine (et c’était mon cas car je n’en n’avais pas du tout).

En faisant cela vous donner plus de chance à votre entreprise de démarrer de façon sereine, de projeter une image sérieuse, d’être professionnel.

Vous pouvez vous inspirer de beaucoup de choses :

  • Le nom et le logo (Retrouvez l’article : Comment trouver une idée de logo et de nom pour votre camion pizza / entreprise ?)

  • La carte (uniquement les recettes ou les noms des pizzas, pour les prix j’y reviendrais dans un autre sujet)

  • L’organisation générale ( je remercie encore Philippe de PIZZA SWING dont je me suis largement inspiré pour le système de prise de commande et d’organisation générale)

  • Le site internet et sa mise en place. (Je me suis inspiré du site du camion pizza Integlia. Ce site a fermé car cette personne avait d’autres projets professionnels)

  • La façon de communiquer sur facebook (j’y reviendrais dans un prochain article)

Vous pouvez toujours commencer par visitez mon site et ma page Facebook pour vous inspirer 😉

UN EXEMPLE CONCRET : 

Je m’inspire encore de mes collègues via leurs pages Facebook et je vais vous donner un exemple récent concret :

On est au mois de septembre 2017, on sort de l’été ou on a très très bien travaillé, on fait d’ailleurs notre meilleur mois depuis la création ( 80 pizzas de moyenne par service sur tout le mois : c’est pas vilain)

Je suis déjà en train de me dire « comment on va faire pour assurer et servir tout le monde l’année prochaine ? »

Alors j’avais déjà une petite idée mais cela nécessite un très très gros investissement.

Puis je tombe sur une publication de mon collègue Christophe Marty de Pizza Nostra. (publication que je n’ai pas retrouvé car son compte a été piraté).

La publication montrait une photo d’un four rotatif et il sondait ses autres contacts pizzaiolos afin de savoir si ça valait le coup !

Et vous connaissiez la suite ? : Un mois et demi après avoir vu cette publication ce four était dans mon camion (et dans le sien aussi d’ailleurs) 😉

Four Pro R installé dans mon camion en Novembre 2017

La conclusion de tout ça : Bien sûr que je savais qu’un four rotatif existait mais à ce moment là j’étais tellement obsédé par l’autre projet (celui qui a un très gros investissement) que l’idée du four rotatif ne m’était même pas venu à l’esprit alors que c’était sûrement la première chose à faire! Et surtout de pouvoir développer rapidement mon entreprise en répondant à la demande avec un investissement plus léger.

Voila le pouvoir d’une seule publication, d’un seul contact à un moment M.

J’aurais pu rester encore 6 mois voir un an avec mon ancien four.

Et cette année au mois de novembre 2017 et avec le nouveau four, j’ai réalisé le même score qu’au mois d’août ( à savoir 80 pizzas par service de moyenne ) alors que je suis censé être en période creuse !

et là vous savez quelle question je me pose du coup ? : « Comment on va faire pour assurer et servir tout le monde l’année prochaine ? » lol

AUTRE CONSEIL IMPORTANT : TELEPHONEZ, PRENEZ CONTACT AVEC LES PROS.

Comme je vous le disais plus haut, on peut retrouver souvent le numéro de portable des personnes dans les signatures des forums. Si vous ne le trouvez pas, allez voir directement  sur leur page Facebook ou sur leur site internet.

Vous avez peur de vous prendre un vent ? 

Il y a très peu de chance pour que cela arrive, et quand bien même cela arrive ! PAS GRAVE ! Qui ne tente rien n’a rien ! Vous n’avez rien à perdre et tout à gagner 😉 !

Dans toutes les personnes que j’ai contacté par téléphone (certaines avec qui j’ai gardé d’excellentes relations, d’autres avec qui je n’ai eu qu’une seule conversation téléphonique) j’ai toujours bien été accueilli à condition que je ne les dérangeais pas (ce qui est normal).

Du coup j’entamais toujours ma conversation comme telle :

– Salut c’est bien Mr Y de la pizzéria X ? 

– Excuse moi de t’embêter je m’appelle Sébastien, je suis jeune créateur d’entreprise, je te suis beaucoup sur internet (page Facebook, forum, blog etc etc) et j’admire ton travail, est ce que tu pourrais m’accorder quelques minutes pour répondre à 2 ou 3 questions où tu préfères que je te rappelle plus tard ? 

Abordé de cette manière, je n’ai jamais eu de personne qui ont refusé ma requête.

Quand il s’agit de messages par mail c’est souvent plus compliqué d’avoir des réponses car écrire prend beaucoup de temps et il m’est arrivé de me prendre pas mal de vents mais bon, pas grave 😉

 POUR CONCLURE : 

  • Inscrivez-vous et participez sur des forums spécialisés sur le sujet de votre projet.

  • Abonnez-vous sur les pages Facebook (le maximum possible) de personnes plus expérimentées que vous.

  • Inspirez-vous de tout ce qui fonctionne chez les autres pour l’intégrer dans votre entreprise dès le démarrage

  • Téléphonez directement aux personnes qui vous inspirent pour avoir des conseils ou répondre à vos questions.

Avec pour bénéfice direct ou sur le long terme : 

  • Vous vous démarquez par rapport à vos concurrents et cela aura un impact bénéfique direct sur votre entreprise.

  • Vous enrichirez votre culture personnel et fera de vous un expert dans votre domaine.

  • Vous allez vous créer un réseau sur lequel vous allez pouvoir vous appuyer en cas de problème ou pour évoluer tout au long de votre carrière.

  • Vous allez vous faire des potes ;).

  • Vous allez prendre confiance en vous.

En tout cas, j’espère que cet article vous aidera dans vos démarches.

Cet article vous a plu ?

Merci de votre attention.

La première chose à faire avant de commencer : Contactez la BGE !

 

RESEAU NATIONAL D’ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D’ENTREPRISE…

Si vous en êtes dans les prémisses de votre projet (même déjà un peu avancé), mon premier conseil et d’aller frapper à la porte de la BGE ! oui mais la BGE c’est quoi ?

Créé il y a plus de 35 ans, BGE est un réseau national d’accompagnement à la création-reprise d’entreprises. Véritable école de l’entrepreneuriat, BGE conseille et forme 55 000 entrepreneurs par an pour leur transmettre les savoirs et compétences nécessaires à la réussite de leur projet de création puis au développement de leur entreprise.
BGE est présent à chaque étape du projet entrepreneurial : émergence, structuration du projet, accès au financement et orientation vers les financeurs, développement des entreprises, animation de clubs d’entrepreneurs.

Pour trouver le centre BGE le plus proche de chez vous, rendez-vous à cette adresse 

> http://www.bge.asso.fr

Après une première réunion de groupe, vous allez pouvoir faire un tête à tête avec un chargé de mission et c’est là que cela devient intéressant car vous allez avoir un regard extérieur professionnel d’un formateur à la création d’entreprise (qui a déjà surement travaillé sur des projets de camion pizza qui ont réussi ou non ! )

DES AIDES POUR LE FINANCEMENT DE VOTRE PROJET…

Avec ce chargé de mission vous allez pouvoir bâtir votre projet pas à pas et éclaircir beaucoup de zones d’ombres, il va surtout pouvoir vous renseigner sur d’autres organismes qui pourront vous aider financièrement, je pense à « Flandres Initiatives » et « France Active » notamment qui prennent une partie des prêts à taux 0% (ce qui est loin d’être négligeable). Dans mon cas Flandres initiatives m’a prêté 17.000 euros à taux 0% et France active 3000 euros.

Cela représente 1/3 de mon financement global. De ce fait la banque n’avait plus qu’à me prêter un peu plus d’1/3 (et la pilule passe mieux lol ) car le reste étant de l’apport (environ 10.000 euros de ma poche)

PS : le coût total de mon projet se situe aux alentours de 60.000 euros.

UNE AIDE POUR MONTER VOTRE DOSSIER BANCAIRE…

Et surtout, SURTOUT : C’est avec ce chargé de mission que vous construirez votre dossier pour la banque. En effet, la BGE possède un site internet avec un portail où vous avez accès à votre dossier banque avec tous les chapitres nécessaires à la création de votre dossier. A vous de le remplir de chez vous et votre chargé de mission pourra avoir un oeil dessus  😉

Cela vous donne un genre de guide de référence sur lequel avancer dans les étapes de votre projet tout en construisant votre dossier pour la banque.

Le petit plus : le jour où vous allez démarcher les banques pour obtenir un prêt, le fait que vous ayez fait votre dossier banque avec la BGE montre au banquier que vous avez été guidé et suivi par des professionnels de la création d’entreprise 😉

UN SUIVI APRES LE LANCEMENT DE VOTRE ENTREPRISE…

En plus de tous ces avantages : la BGE vous accompagne avant, pendant et après la création de votre entreprise.

Avec la BGE vous avez également accès à des ateliers divers et variés sur moules sujets  dont : le choix du statut juridique, comment utiliser les réseaux sociaux pour votre business, comment embaucher etc.. Ils peuvent même vous conseiller pour un bon cabinet de comptable (choix très important).

ET LE TOUT GRATUITEMENT !

Je suis passé par là et je ne regrette pas du tout et c’est pour cela que je vous conseille fortement d’aller taper à leur porte.

Vous avez des gens pour vous aider, pour vous guider, pour vous obtenir des avantages divers et pour faire de vous de vrais entrepreneurs et le tout gratuitement. Pourquoi s’en passer ?

Avec la BGE vous aurez aussi sûrement l’occasion de participer au « concours Talents « !

C’est un concours qui regroupe tous les jeunes entrepreneurs qui ont créé une

entreprise au cours d’une année (2016 pour mon cas). J’ai participé et gagné les deux premiers prix, celui dans la catégorie « Artisanat » (qui consistait à passer devant un jury de professionnels et d’expliquer l’histoire de son entreprise et sa vision de développement) et le « Prix public » (qui consistait à faire un appel aux votes sur les réseaux sociaux).

Grâce à ces 2 prix j’ai eu le droit à une interview sur une chaîne locale et à un article dans la presse donc une excellente visibilité pour me faire connaître davantage et également l’occasion d’en parler sur ma page Facebook. Le résultat fut incroyable car la seule publication a généré 729 Like, 18 partages et 150 commentaires (voir la publication).

Voilà ce que m’a permis de faire la BGE ! Je vous invite donc à pousser leur porte également et de vous faire accompagner cela vous rapportera que du positif et vous vous sentirez moins seul dans les étapes de la création jusqu’au lancement.

Connaissiez-vous la BGE ? Cet article vous a plu ?

Merci de votre attention.